La fin des épiciers ? - Rencontresaxv.fr Rencontresaxv.fr est un blog sur le rugby qui traite de l'actualité du rugby en France et à l'étranger. Pour les amoureux du ballon ovale

Rencontresaxv.fr

La fin des épiciers ?

Qu’il fait bon d’entendre le comité directeur de la Ligue Nationale de Rugby ce jeudi 2 avril 2009. La LNR vient effectivement de valider de profonds changements (à venir) dans le rugby hexagonale tout du moins dans son fonctionnement. Certaines mesures ne sont pas forcément du goût de tous (il n’y a qu’à écouter M. Bouscatel au soir de ces décisions) car l’une d’elle impose la mise en place d’une nouvelle date dans le calendrier actuel, déjà (sur)chargé.

C’est sur cette dernière mesure que je voudrais revenir. La mise en place de matchs de barrages (dès l’année prochaine selon rugbyrama.fr) pour l’accession aux demi-finales. Ainsi le 3ème rencontre à domicile le 6ème et le 4ème accueille le 5ème, afin d’éviter la monotonie d’un championnat plié depuis de nombreux mois en haut du tableau.

Il n’y aura alors plus de places pour les épiciers. On espère ne plus voir des matchs comme celui de dimanche au soir où la volonté de marquer des essais me fait pâlir. Serions-nous rentrés dans une ère d’épiciers. Essayons de ne pas perdre avant de gagner…
C’est le crédo (visiblement) des matchs entre les équipes presque qualifiées pour les demi-finales alors accueillons les changements probables de la LNR judicieux ou tout du moins normaux.

Je ne veux pas pour autant dénigrer l’utilisation des buteurs pour remporter des matchs – la preuve en est faite avec la victoire de Toulouse…au pied contre Paris – mais si les pénalités étaient jouées dans le camp adverse plutôt que d’être tentées des 50 mètres, peut-être verrions nous plus d’essais et surtout moins d’épiciers. Surtout quand celles-ci sont tentées dès le tout début de match des 50 mètres.

Espérons donc que nous ne voyons pas ce genre de chose demain sur l’ensemble des terrains du Top 14. Que l’envie de gagner prenne le dessus sur l’envie de ne pas perdre. Qu’il y ait du jeu.

Pourvu que les épiciers ne soient pas de la partie. J’en doute quelque peu. A 16h30 demain, les deux équipes seront si Brive peut venir leur contester leur place pour les demi-finales. De quoi, espérer voir un gros match, en soirée, du côté du Pays basque.

2 commentaires sur “La fin des épiciers ?”

  1. Nous en avons déjà parlé sur mon blogue, je crains que ce type de mesure vise à niveler le rugby vers le bas. Il y a tout de même des avantages à la nouvelle formule proposée par PY Revol et ils sont financiers. Ca ne me gène pas plus que cela mais au moins ayons le courage de dire les choses comme elles sont. Pour les matchs de demies à domicile je crois qu’on se rendra compte qu’avec le celndrier des clubs de Ligue 1 (football), les clubs n’auront que très peu le choix. Les demies sur Lyon et sur Marseille avaient vraiment du charme. J’ai peur de regretter Serge Blanco à la tête de la ligue, mais bon, attendons de voir à quoi ressemblera le prochain Top 14, nous aurons peut être de bonnes surprises…

  2. Renaud / Rencontres a XV dit :

    Les avantages financiers sont indéniables. Ce qui m’a fait écrire cette note, c’est le fait de voir des matchs en tête d’affiche (autrement dit les retransmissions Canal+ et Canal+ Sport) accoucher d’une souris dans bien des cas.
    Je ne partage pas l’ensemble de ces mesures mais au moins cela redonnera peut-être un peu de piment dans notre championnat.

    Il est sûr que je condamne le fait de laisser les clubs à petit budget sur le bord de la route.

    Attendons simplement de voir ce que cela va donner.

Donnez votre avis