Wilko marque, Guazzini rale… - Rencontresaxv.fr Rencontresaxv.fr est un blog sur le rugby qui traite de l'actualité du rugby en France et à l'étranger. Pour les amoureux du ballon ovale

Rencontresaxv.fr

Wilko marque, Guazzini rale…

Libéré par Martin Johnson, Jonnhy Wilkinson a encore une fois marqué de son empreinte la victoire de Toulon à Paris. Il a inscrit dix-sept des vingt-deux points de son équipe.

En attendant le choc de cette fin novembre, le Top 14 nous offrait trois matchs en soirée un vendredi. Deux matchs dans le « grand Paris » et un du côté de Castres où le CO accueillait pour la seconde fois consécutive Biarritz.

Revenons sur la soirée parisienne des toulonnais qui fut pour le moins bonne. Si Toulon a vécu un début de première période difficile (un essai encaissé dès la 2ème minute), la fin fut toute autre avec un Mignoni intenable derrière sa mêlée.
A la 35ème minute, c’est Paris qui mène. A la sirène, Toulon est devant 11-13.

Alors quand Paris passe devant, je ne suis guère inquiet sur la suite du match. Bousculé en mêlée et brouillon dans le jeu, Paris sera trop juste ce soir et Toulon doit pouvoir faire la différence. Inutile de vous dire que Wilkinson ne s’est fait pas prier!

Les interrogations du soir

Que fait encore Pascal Papé sur un terrain de rugby?
Toujours dans les mauvais coup (ou les bons), il a permis à Toulon de passer à +4 à 5 minutes de la fin alors que Wilkinson venait de rater son drop.

Que vaut Paris?
Après sa défaite face à une fébrile équipe du Racing (la preuve une nouvelle fois ce soir après sa courte victoire 9 à 6 contre Albi) la semaine passée, Paris concède une seconde défaite et s’éloigne des places qualificatives pour les 1/4 de finale.
Une période de transition pour Paris? A suivre mais le duo Delmas-Fougeron peut se faire du soucis malgré l’absence de 18 joueurs.

La colère de Guazzini après le match est-elle justifiée. Si Arias n’avait pas échappé le ballon dans l’en-but, le propos du président du Stade Français aurait été tout autre.

Castres s’impose facilement face à Biarritz – qui ne semble plus dans le coup comme Paris. L’erreur de Florian Faure en fin de seconde période coute chère au BO. Victoire 34-6 du CO avec le bonus.

Donnez votre avis