France - Angleterre : Faut-il avoir peur des anglais? - Rencontresaxv.fr Rencontresaxv.fr est un blog sur le rugby qui traite de l'actualité du rugby en France et à l'étranger. Pour les amoureux du ballon ovale

Rencontresaxv.fr

Faut-il avoir peur des anglais?

Non. Tout simplement non. Marre de se chier dessus avant de rencontrer les anglais.
Nous sommes tous d’accord pour reconnaitre que les anglais sont pénibles mais faut-il pour autant avoir peur de ne pas l’emporter et ramasser ce grand chelem.
Pour en avoir peur, il faudrait ne pas connaitre notre cinq de devant, qui sera la clé du match, autant que tous les autres!
Il ne faudrait pas non plus connaître les hommes qui ont déboulonné les irlandais, écrasé les italiens et doutés face aux gallois.

Pas toujours brillant mais toujours gagnant. Et c’est bien ce qu’on leur demande. Ramasser ce grand chelem et préparer la coupe du monde.

J’espère ne pas être déjugé samedi soir, tout simplement…pour ma crédibilité et celle d’une équipe qui est entrain de commencer à construire sa coupe du monde en 2011.

En avant les gros !

Photo de la coupe du tournoi des 6 nations

Photo de la coupe du tournoi des 6 nations

1 commentaire sur “Faut-il avoir peur des anglais?”

  1. Phil dit :

    Surtout ne regardez pas France-Angleterre !

    It’s a joke indeed !

    Mais peut-être pas tant que ça. Voyons un peu plus loin que ce 93e France-Angleterre.

    Que le XV de France l’emporte en raflant son neuvième Grand Chelem, et les louanges s’amoncelleront dans la presse et aux zincs des bistrots. Avec ça, Marc Lièvremont sera bien avancé à dix-huit mois de la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande ! Les Grands Chelems tricolores n’ont jamais abouti à une victoire dans un Mondial. On se reposera sur des pseudo-vertus (ah, la conquête !) qui se seront évanouies dans un an et demi. Bref, vous vous enflammeriez pour rien !

    Que le XV de France perde face à celui de la Rose et le sélectionneur sera livré aux chiens ! Oubliés les quatre premiers matches convaincants du Tournoi 2010. Tout à refaire. Et les sempiternelles questions à résoudre : Parra-Trinh-Duc charnière ad hoc, Jauzion ou pas Jauzion, Médard ou Poitrenaud à l’arrière, Chabal titulaire or not, jeu d’occupation ou jeu d’attaque… Bref, vous vous mettriez la tête à l’envers sans rien arranger !

    Bon mais alors. Il sert à quoi ce Crunch ? Hormis ce qui nourrit la fantasmagorie ambiante, autrement dit les vieux poncifes d’après-match des intéressés ou des medias selon le résultat (« Un groupe est né », « Il reste beaucoup de travail », « Ces Bleus peuvent y croire » ou « C’est pas gagné »), à pas grand chose. Il reste trop de temps avant la grande échéance de 2011.

    Allez, j’exagère évidemment. Ce serait une joie non dissimulée que les descendants de Jeanne d’Arc (ok, ok !, elle était pucelle) fassent ravaler leur morgue (« Sorry good game ») à ceux des Tudor. Mais, et je me mords les lèvres en l’écrivant, une petite leçon d’Assimil (in english of course) à Saint-Denis ne serait pas si lourde de conséquences. Un genre de petit coup de pied au cul, quoi. Surtout pour fouetter les sangs qui abreuvent les sillons de l’espoir. Et que l’an prochain, au pays du Long Nuage Blanc, le jour de gloire arrive …

Donnez votre avis