Super Rugby (Rebels) : Les confidences du repenti Danny Cipriani - Rencontresaxv.fr Rencontresaxv.fr est un blog sur le rugby qui traite de l'actualité du rugby en France et à l'étranger. Pour les amoureux du ballon ovale

Rencontresaxv.fr

Les confidences du repenti Danny Cipriani

Pas vraiment à la fête cette année, Danny Cipriani veut "devenir un leader des Rebels" (Mark Dadswell/Getty Images AsiaPac)

Alors que la saison de SuperRugby touche à sa fin ce weekend, Danny Cipriani, l’ouvreur des Melbourne Rebels, a rencontré le Sydney Morning Herald pour faire le point sur sa saison ratée, les différentes affaires qui l’ont secoué, mais également ses ambitions retrouvées pour l’équipe d’Angleterre. Celui dont le contrat avec la franchise a été renégocié, compte bel et bien honorer sa deuxième et dernière année avec les Rebels. Extraits.
Les affaires…

« Je ne veux plus faire les gros titres des journaux pour des affaires hors du terrain. J’ai été mal compris et jugé injustement par des gens qui ne me connaissent pas. Mais j’ai réalisé que la seule façon de pouvoir gérer cela au mieux, c’est en étant responsable et en l’acceptant, même si j’ai un droit à une vie privée comme tout le monde.
L’incident de la bouteille de vodka, c’était une mauvaise blague (NDLR : il a été suspendu par son club en février dernier pour avoir volé une bouteille un soir dans une boite de Melbourne après une défaite 43-0 face aux Warathas). Je n’aurais pas dû le faire, mais la discothèque savait très bien que je ne n’étais pas un voleur. »

Les femmes…

« Ce n’est pas facile d’entendre que j’ai une liaison avec chaque femme que je rencontre». (NDLR : il est fréquemment photographié en pleine rue. Récemment avec Lara Bingle, l’ex-fiancée de Michael Clarke, capitaine de l’équipe australienne de cricket). Lara est une personne fantastique et une bonne amie. Il n’y a rien de plus avec elle.
Je n’ai pas eu de problèmes de dépression de cette année. J’en ai souffert l’année dernière mais je suis vraiment bien maintenant. (NDLR : Cipriani a reçu un traitement après sa rupture avec l’anglaise Kelly Brook). Je n’ai pas reçu de traitement pour des problèmes d’alcool non plus, contrairement à ce qui se dit. »

Et le rugby dans tout ça ?

« Cette saison, à certains moments, j’ai laissé tomber les Rebels. Mais l’année prochaine sera différente. Je reconnais que je dois être plus responsable en dehors du terrain pour le bien de mes coéquipiers. Je me vois comme un leader de l’équipe. Rejouer pour l’Angleterre est mon ambition ultime … et je ne renoncerais jamais à mon rêve ».

Voilà qui rassurera sans doute Martin Johnson, qui, par le biais de son bras droit Brian Smith, continue malgré tout à garder un œil sur l’ancien ouvreur des Wasps. Il serait temps pour Cipriani d’illuminer à nouveau les terrains, à défaut de faire la Une des faits divers des tabloïds.

Donnez votre avis