Rencontresaxv.fr est un blog sur le rugby qui traite de l'actualité du rugby en France et à l'étranger. Pour les amoureux du ballon ovale

Rencontresaxv.fr

Le palmarès de la coupe du monde de rugby

A travers cette rubrique, rencontresaxv.fr vous propose de revenir sur le palmarès de la coupe du monde depuis sa première édition en 1987 à travers des noms et des anecdotes qui ont fait du rugby ce qu’il est aujourd’hui. Il était une fois, 1987…

Qui pour succéder aux Springboks?

Qui pour succéder aux Springboks?


1985, les prémices de la coupe du monde de rugby
Le 22 mars 1985 à Paris, l’IRFB (International Rugby Football Board qui deviendra en 1998 l’IRB) décide d’organiser la première Coupe du monde de rugby (elle aura lieu tous les quatres ans). Elle sera organisée en 1987 par deux pays : la Nouvelle-Zélande et l’Australie.

1987, première coupe du monde
16 équipes participent à cette première édition. Elles seront réparties dans 4 poules de 4 équipes. Le grand absent est l’Afrique du Sud. Pour cause d’Apartheid, les Springboks ne peuvent s’aligner durant des compétitions internationales.

Côté français, le XV de France vient de réaliser le Grand Chelem durant le Tournoi des 6 nations. On compte dans ses rangs de grands noms du rugby français : Jean-Pierre Garuet, Philippe Dintrans, Laurent Rodriguez, Pierre Berbizier, Franck Mesnel, Denis Charvet, Philippe Sella, Eric Bonneval, Patrice Lagisquet, Daniel Dubroca, Serge Blanco ou encore Didier Camberbero.

Le 23 mai, la France débute son mondial en faisant match nul 20 à 20 face à l’Ecosse avant d’atomiser tour à tour la Roumanie (55 à 12 en marquant 9 essais) et le Zimbabwe (70 à 12 avec 13 essais à la clé).

La France se qualifie pour les quarts de finale et rencontrera des Fidjiens deuxième de leur poule car atomisé 74 à 13 par le pays organisateur, la Nouvelle-Zélande.

Le 7 juin 1987, la France dispose des Fidji 31 à 16. En demi-finale, la France rencontrera l’Australie à Sydney dans un match qui restera gravé à tout jamais dans l’histoire du rugby français.

La France l’emporte 30 à 24 grâce à un rugby fait de mouvements et de désordres.

Une semaine plus tard, le 20 juin 1987 à l’Eden Park d’Auckland, la France s’incline en finale face à la Nouvelle-Zélande 29 à 9.

La Nouvelle-Zélande s’impose chez elle et remporte la première coupe du monde de rugby.

1991, la France accueille la coupe du monde
Plus précisément, elle va accueillir la compétition avec 4 autres pays : l’Angleterre, l’Ecosse, l’Irlande et le Pays de Galles.

A l’époque, la France compte dans ses rangs Olivier Roumat, Abdelatif Benazzi, Marc Cécillon, Laurent Cabannes, Fabien Galthié, Thierry Lacroix, Philippe Saint-André ou Jean-Luc Sadourny ainsi que certains joueurs de la coupe du monde 1987 (Mesnel, Sella, Lagisquet ou Camberabero).

La France débute sa coupe du monde, à Béziers, face à la Roumanie. Victoire 30 à 3. Quatre essais à la clé. Ils en passeront six au Fidji la semaine suivante. Dans son troisième match de poule, la France dispose difficilement du Canada 19 à 13. Première de sa poule, la France rencontrera l’ennemi Anglais au Parc des Princes en quart de finale.

Le 19 octobre 1991, la France s’incline face au « stratagème » (dixit Serge Blanco) Anglais.19 à 10. La France quitte sa coupe du monde la tête basse un soir d’octobre à Paris.

L’Australie remporte la deuxième édition face aux Anglais, 12 à 6.

A noter que l’édition 1991 reste l’édition la moins prolifique : une moyenne de 42 points par match (contre 58 en 1987) et 4,6 essais (7 en 1987).

1995, historique ou polémique?
L’Afrique du Sud organise et participe à sa première coupe du monde.
La France compte dans ses rangs des gloires du rugby français. On peut citer parmi d’autres Olivier Merle, Christian Califano, Olivier Roumat ou encore Emile Ntamack.

Dans un contexte post-apartheid tendu, la France débute sa coupe du monde à Prétoria face aux Tongiens par une victoire 38 à 10. Le deuxième match face à la Côte d’Ivoire (qui dispute sa première et seule coupe du monde) est une démonstration. Victoire 54 à 18 dont 8 essais.

Quelques jours plus tard, la France s’imposera très difficilement face à l’Ecosse 22 à 19. La France termine première de son groupe et rencontre l’Irlande en quart de finale. Le 10 juin, le XV de France s’apprête à se qualifier, sans le savoir, pour la demi-finale la plus houleuse de l’histoire de la coupe du monde. Une victoire 36 à 12 qui envoie la France en demi-finale face à…l’Afrique du Sud.

Le 17 juin, jour de la demi-finale, le Kings Park de Durban est inondé. C’est injouable. Le match n’aurait d’ailleurs pas dû se jouer mais les pressions politiques qui entourent l’évènement auront raison de l’arbitre Gallois Derek Bevan. La France rate sa qualification de peu (défaite 19 à 15) et regrettera pour toujours cette fameuse décision arbitrale qui n’accordera pas l’essai à Abdelatif Benazzi. L’intéressé livrera dans ses mémoires sa version des faits : « j’ai aplati sur la ligne ». Autrement dit, l’arbitre aurait dû accorder l’essai et envoyer la France en demi-finale.

Mais l’histoire en a décidé autrement. La coupe du monde doit s’offrir à l’Afrique du Sud. Et va s’offrir à l’Afrique du Sud.

Le jour de la finale, certains coéquipiers de Jonah Lomu souffre (bizzarement) d’une intoxication alimentaire. Ajoutons à cela un Joël Stransky en pleine forme. Après prolongation, l’Afrique du Sud s’impose face à la Nouvelle-Zélande 15 à 12.

François Piennar reçoit la coupe des mains de Nelson Mandela. Sans doute l’image de cette coupe du monde. Celle que l’Afrique du Sud voulait tant voir.

Pour la petite histoire, la France remportera son unique victoire en coupe du monde face à l’Angleterre lors de la petite finale (19 à 9).

1999, un exploit, une finale
Quand on parle de 1999, un seul match nous reste en mémoire : la demi-finale du 31 octobre 1999.

Après un sans faute durant la phase de poule, la France rencontre l’Argentine en quart de finale à Saint-Denis (où elle va connaitre une terrible déconvenue huit ans plus tard). La France s’impose 47 – 26 et s’offre une demie de rêve face aux All Blacks.

Alors que personne ne donne une seule chance à la France face à l’ogre All Blacks, les Français vont réaliser le match de leur vie. Une victoire 43 – 31 qu’on ne peut s’empêcher de vous repasser.

Malheureusement, la France ne rempotera pas la coupe du monde. En finale, elle s’incline 35 à 12 face à l’Australie. Émoussée d’une demi-finale qui consolera bien des déçus.

2003 et 2007 : l’éternel recommencement
En 2003, la France passe plus de 50 points à chaque équipe de son groupe en phase de poule (Fidji, Japon, Ecosse et Etats-Unis). La France déroule en quart de finale en passant 43 points à l’Irlande. Le 16 novembre, la France retrouve l’Angleterre (futur vainqueur) en demi-finale et s’incline logiquement sur le score de 24 à 7…comme en 1991…comme en 2007.

La France s’inclinera lors de la petite finale face à la Nouvelle-Zélande, 40 à 13.

2007. La France organise sa coupe du monde en France et rate son entrée face à l’Argentine et devra rencontrer un premier de poule en quart de finale. Ce sera les All Blacks. Comme en 1999, la France réalise un exploit (entaché d’un essai sur une passe en-avant) et se qualifie pour une demie à Saint-Denis. Une demie perdue 14 à 9 face aux Anglais. Une nouvelle fois.

La France, à côté de son sujet, s’inclinera lourdement lors de la petite finale face à l’Argentine (34 – 10). Encore une fois, la France réalise un exploit mais pas deux…

L’Afrique du Sud s’impose en finale (nous y étions). Un an plus tard, nous ouvrions rencontresaxv.fr.

Bonne coupe du monde. Que le XV de France écrive la plus belle des histoires en Nouvelle-Zélande.

Les vainqueurs de la coupe du monde
1987 : Nouvelle-Zélande
1991 : Australie
1995 : Afrique du Sud
1999 : Australie
2003 : Angleterre
2007 : Afrique du Sud

Donnez votre avis