Rencontresaxv.fr est un blog sur le rugby qui traite de l'actualité du rugby en France et à l'étranger. Pour les amoureux du ballon ovale

Rencontresaxv.fr

bordeaux (photos, vidéos)

Au cœur du RCT: Déplacement à Bègles comme au bon vieux temps

Comme chaque semaine, Rencontres à XV donne la parole aux supporters avant les matchs du WE.
Après la claque reçue à Mayol contre Clermont, nos Toulonnais se sont bien repris dans l’envie (pas dans le jeu malheureusement) et ont accroché un match nul en terre Bayonnaise (où le champion Toulousain est tombé). Cependant le RCT aurait pu espérer mieux au vue des occasions d’essais et de cette pénalité manquée à la sirène, malgré un bon coup de patte de Lapeyre.
Ce déplacement à Chaban-Delmas sera, à priori, le dernier match de PSA à la tête du club, les joueurs auront donc à cœur de remporter ce match pour faire un dernier hommage à leur futur ex-coach. Comme vous le savez tous, le nouvel homme fort du RCT se nomme Bernard Laporte. Ce qui semblait être la blague de l’année est devenu réalité (au grand dam de certains), ce dernier dirigera son premier entrainement dès Lundi prochain.
[Read more →]

16 septembre 2011   Pas de commentaire

Albi-Bordeaux : vers la cour des grands

Dimanche 22 mai, peu avant 18 heures, Albigeois ou Bordelais feront la fête sur la pelouse d’Armandie à Agen. L’une des deux formations aura gagné son ticket pour le TOP 14 et rejoindra Lyon, champion de France 2011, à l’étage supérieur. Les Tarnais ont gagné leur qualification aux dépends de Mont-de-Marsan (21-16) quand les Girondins allaient gagner à Grenoble (19-12).

Entre Albi qui va disputer sa 6e finale en 10 ans, dont trois de PRO D2, et Bordeaux-Bègles nouveau venu à ce stade de la compétition, la bataille semble inégale. Comme elle l’était à Lesdiguières où les locaux accueillaient les Aquitains dans le costume de grands favoris. Oui, mais comme l’a aussi prouvée la victoire de Montpellier à Castres en Barrage de TOP 14, l’insouciance sait venir à bout de l’expérience. Donc l’Union Bordeaux-Bègles (UBB) a gagné. A Agen, sur terrain neutre, l’UBB voudra renouveler ce qu’on présente comme un exploit contre des Albigeois brouillons à domicile face à Mont-de-Marsan. Il a fallu attendre les arrêts de jeu pour voir les locaux l’emporter sous des trombes d’eau, et sans vraiment convaincre.

Mais l’essentiel était de se qualifier sauvant du même coup son honneur. Après avoir mené durant 17 journées, les hommes d’Henry Broncan ont vu Lyon puis Grenoble leur passer devant au classement. Au même moment, l’Union Bordeaux-Bègles trouvait sa vitesse de croisière et s’installait définitivement dans le quintet de tête. Les Albigeois compteront avant tout sur leur paquet d’avants costauds en mêlée fermée, solides dans les groupés pénétrants, et performants en touche. Face aux Montois, sous la pluie, on s’attendait à une rencontre fermée, voire même « à l’ancienne », avec distribution de chipirons en prime. Raté, les deux équipes ont livré une copie appréciée démontrant la bonne santé de la deuxième division professionnelle. Merci pour elle !

A Grenoble, les visiteurs ont profité de la faillite de leurs hôtes méconnaissables. Les hommes de Fabrice Landreau ont, semble-t-il, été pris et noyés par l’événement. Incapable de dérouler son jeu après une fin de saison menée tambour battant et 7 victoires consécutives, le club aux Trois Roses a fané face à des Bordelos-Béglais ayant plus envie de l’emporter. Car ils sont orgueilleux ! Le début de saison sonnait comme les précédentes avec des effets d’annonces et de manches puis un classement médiocre au mois de mai. Mais la machine s’est mise en marche, les ratés se sont arrêtés, la vitesse a pu être enclenchée, le turbo a dopé le diesel et voilà le club au scapulaire en passe de renouer avec une histoire glorieuse mais lointaine.

Vingt ans après son dernier titre, Bordeaux a les moyens de revenir dans les 14 meilleurs clubs du championnat de France, quand Albi, à la fierté bien placée, veut revenir chatouiller les gros. En 2002, le Sporting club albigeois, une troisième fois battu en finale d’accession –contre Lyon, ironie de l’histoire- quittait tout de même la Fédérale pour la PRO D2. Les années suivantes, le club fait la navette entre les deux étages de la fusée professionnelle sans jamais quitter son orbite. Les voilà en passe de décrocher la lune. Mais en TOP 14, il ne faudra pas se brûler les ailes. Au final, il y a une statistique qu’il faudra faire taire : celle qui veut que ces quatre dernières années, jamais le club promu à l’issue des phases qualificatives ne s’est maintenu en première division…

Jacques DANIEL pour rencontresaxv.fr

20 mai 2011   Pas de commentaire