Rencontresaxv.fr est un blog sur le rugby qui traite de l'actualité du rugby en France et à l'étranger. Pour les amoureux du ballon ovale

Rencontresaxv.fr

crusaders (photos, vidéos)

Super 15 : les images fortes de la finale

Quel rythme, quelle intensité. Même si nous n’avons pas assisté à une orgies de points, cette finale entre les Reds et les Crusaders restera dans les mémoires. Elle nous a offert trois essais de classe mondiale. Rencontresaxv.fr vous propose de les voir ou de les revoir.

Les Queesland Reds vainqueurs du Super 15 2011

Les Queesland Reds vainqueurs du Super 15 2011 (Crédits : Hannah Johnston/Getty Images AsiaPac)

[Read more →]

10 juillet 2011   1 commentaire

Super 15 : les Reds remportent leur premier titre

Les Queesland Reds ont remporté le premier titre de Super Rugby de leur histoire en battant les Canterbury Crusaders 18 à 13 Un sacre qui vient récompenser une saison parfaite des australiens.

Will Genia, auteur d'un superbe essai (Jonathan Wood/Getty Images AsiaPac)

Will Genia, auteur d'un superbe essai (Jonathan Wood/Getty Images AsiaPac)

Après un début de match à l’avantage des néo-zélandais et un essai à la 34ème minute de jeu de Dan carter sur un exploit personnel, les coéquipiers de Quade Cooper et de Will Genia ont su faire parler leur vivacité et leur explosivité. Le tout ponctué par un essai de 40 mètres de Digsby Ione à la 50ème minute puis par un essai de Will Genia de 60 mètres à la 67ème minute.

Connus pour leur rigueur défensive, les Crusaders n’ont su rééditer leur exploit de la semaine passée face aux Stormers en étant trop brouillon dans les phases de conquête. Les hommes de Todd Blackadder ne remporteront donc pas leur 8ème sacre dans la compétition.

Ewen McKenzie, de son côté, peut fêter dignement cette victoire historique des Reds en Super Rugby.

We are red, disaient-ils…

Retrouvez dès demain les images fortes de ce match sur rencontresaxv.fr.

9 juillet 2011   Pas de commentaire

Super Rugby : Reds et Crusaders sur la même dynamique

Ewen McKenzie et Todd Blackadder ont communiqué leur groupe de 22 joueurs qui disputeront la finale du Super Rugby, demain, au Suncorp Stadium de Brisbane. Pas de changement chez les Reds. Une incertitudes chez les Crusaders.

Sonny Bill Williams - Saia Faingaa : un duel au sommet en finale de Super 15

Sonny Bill Williams - Saia Faingaa : un duel au sommet en finale du Super 15 (Crédits : Jonathan Wood/Getty Images AsiaPac)

Ewen McKenzie, première
C’est une première cette saison. Ewen McKenzie, entraîneur des Queensland Reds, a décidé de reconduire le même groupe qui a facilement renversé les Auckland Blues la semaine dernière (victoire 30 à 13). Une première. L’ancien entraîneur du Stade Français a également décidé d’aligner le même XV de départ que lors de la victoire 17 à 16 des siens face aux Crusaders en phase régulière, le 29 mai dernier. Quade Cooper, le fantasque et talentueux ouvreur des Reds sera donc de la partie et tentera de décrocher le premier titre de Super Rugby de l’histoire du club.

Le XV des Reds
1. Ben Daley 2. Saia Faingaa 3. Greg Holmes 4. Rob Simmons 5. James Horwill 6. Scott Higginbotham 7. Beau Robinson 8. Radike Samo 9. Will Genia, 10. Quade Cooper 11. Digby Ioane 12. Ben Tapuai 13. Anthony Faingaa 14. Rod Davies 15. Jono Lance

Remplaçants : 16. James Hanson 17. Guy Shepherdson 18. Adam Wallace-Harrison 19. Jake Schatz 20. Liam Gill 21. Ian Prior 22. Will Chambers

Todd Blackadder : « une équipe en pleine forme »
Côté Crusaders, aucun changement. Toutefois, une incertitude plane toujours sur le demi de mêlée Andy Ellis qui souffre d’ecchymoses. Luke Romano touché par la varicelle a repris l’entraînement et devrait tenir sa place dans le squad. Sonny Bill Williams auteur d’un magnifique offload contre les Stormers sera aligné au centre.

L’entraîneur des Crusaders a également insisté sur le fait que l’ensemble des joueurs étaient au meilleur de leur forme.

Le XV des Crusaders
1. Wyatt Crockett 2. Corey Flynn 3. Owen Franks 4. Brad Thorn 5. Sam Whitelock 6. George Whitelock 7. Richie McCaw 8. Kieran Read 9. Andy Ellis/Kahn Fotuali’i 10. Dan Carter 11. Zac Guildford 12. Sonny Bill Williams 13. Robbie Fruean 14. Sean Maitland 15. Tom Marshall

Relacements : 16. Quentin MacDonald 17. Ben Franks 18. Luke Romano/Chris Jack 19. Matt Todd 20. Kahn Fotuali’i/Willi Heinz 21. Matt Berquist 22. Ryan Crotty

Diffusion : Le match est à suivre samedi 9 juillet à 11h40 sur Canal+ Sport.

8 juillet 2011   Pas de commentaire

Super 15 : des nouvelles du Sud aux deux tiers de la compétition

Alors que la 12ème journée du Super Rugby débute vendredi, notre chroniqueur Adrien (SudRugby.com) revient sur ce qui se passe dans l’hémisphère Sud aux deux tiers de la compétition.

Nouvelle-Zélande : le retour des Blues d’Auckland
Au début de ce tournoi 2011 de Super Rugby, les Crusaders semblaient au-dessus du lot, tout au moins sur leur île. Après un mauvais départ face aux Blues suivi du terrible tremblement de terre de Christchurch, les hommes de Todd Blackadder ne sont toujours pas premiers de la conférence Néo-Zélandaise.

Ce sont pour l’instant leurs rivaux de l’île du Nord, les Blues d’Auckland qui ont ce privilège et qui devraient le conserver encore après cette douzième journée. En effet alors que les Crusaders sont en Afrique du sud pour affronter les redoutables Stormers, les Blues se rendent eux à Wellington pour jouer des Hurricanes à leur portée, l’écart de 3 points au classement devrait donc augmenter.

Que s’est-il passé à Auckland pour que les Blues retrouve un niveau digne des années Lomu, Spencer et Howlett? En premier lieu, le retour au plus haut niveau de leurs stars Ali Williams, Luke McAlister, Joe Rokocoko et Isaia Toeava est à prendre en compte, ceux-ci ayant été décevants ou blessés ces dernières saisons. Ils ont aujourd’hui retrouvé un niveau de jeu leur permettant même d’obtenir plus de responsabilités avec les All Blacks. Des joueurs comme Stephen Brett ou Alby Mathewson ainsi que les recrues Jared Payne, Daniel Braid et son frère Luke ont apporté un surplus de talent à cette franchise. Les Blues ont également eu la tristesse d’apprendre la semaine passée que leur coéquipier Kurtis Haiu souffrait d’une tumeur osseuse, ce qui devrait donner aux coéquipiers de Keven Mealamu le supplément de motivation nécessaire pour aller au bout et peut être offrir un quatrième tournoi à la franchise.

A la pointe de l’île du sud, les Highlanders font également sensation en ce début de tournoi, leurs victoires face aux Bulls et aux Crusaders pouvant être considérées comme des exploits. Leur nouveau coach Jamie Joseph, auparavant en charge des New Zealand maoris, a réussi à mettre en place un groupe alliant joueurs expérimentés et espoirs nationaux. Les résidents de Carisbrook se basent sur un pack très puissant où la première ligne impressionne (en particulier le capitaine Jamie Mackintosh), et bien que n’ayant pas été épargnés par les blessures, ils ont réussi à s’adapter à cette situation comme l’illustre le retour du « vieux » Tony Brown pour suppléer le fragile espoir Colin Slade. Les Hurricanes, décimés derrière, ne semblent pas pouvoir tenir le rythme des trois autres franchises. Il faudra toutefois que les Blues se méfient des Crusaders qui ont dû composer sans leurs deux stars Richie McCaw et Dan Carter pendant un long moment mais qui devraient être de retour pour les phases finales.

Australie : les Reds toujours devant
En Australie, malgré une courte défaite entachée de nombreuses erreurs d’arbitrage face aux Hurricanes, les Reds dominent toujours les débats. En déplacement ce week end à Melbourne, ils ne devraient pas avoir de difficultés à faire le plein face à des Rebels ayant perdu leur rugby et s’étant volontairement privés de Danny Cipriani et Richard Kingi suite à des erreurs de conduite.

Sale temps pour Rod MacQueen qui voit également ses ambitions de recrutement être fortement limitées par la mise en application d’un salary cap en Australie l’an prochain. L’infirmerie des Waratahs étant pleine, une Western Force sur la pente ascendante peut réaliser un difficile exploit à Sydney. Les hommes de Chris Hickey doivent notamment composer sans leurs deux talonneurs professionnels (Tatafu Polota Nau & Damien Fitzpatrick) et ont dû appeler en urgence deux joueurs amateurs du championnat de Sydney (John Ulugia et Ben Roberts). Le capitaine Phil Waugh ainsi que le centre Rob Horne pourraient eux être absent jusqu’à la fin du tournoi, ce qui est déjà le cas de Drew Mitchell, grièvement blessé il y a deux semaines face aux Reds.

Les véritables nouvelles d’importance « down under » viennent de la capitale Canberra où un secret de polichinelle a été révélé. Jake White, l’entraîneur des Springboks champions du monde en 2007, sera l’entraîneur des Brumbies pour quatre ans dès la saison prochaine. Il arrive avec l’inénarrable Eddie Jones dans ses valises et souhaiterait que la légende George Gregan participe au projet. Si l’actuel coach Tony Rea a d’ores et déjà annoncé son départ, on ne connaît toujours pas le sort réservé à ses adjoints Justin Harrisson et Stephen Larkham, autres légendes locales. Un White souhaitant redresser la franchise en se basant sur ses glorieux anciens ne devrait toutefois pas s’en séparer. Les Brumbies se rendent à Durban ce week end où une victoire face aux Sharks parait peu probable.

Afrique du Sud : les Sharks et puis c’est tout
Après des défaites successives face aux Crusaders, aux Reds et à la Western Force, les Bulls se sont fait peur le week end dernier contre les Chiefs mais ils pourront profiter d’un bye ce week end pour souffler. Bien que faisant face à une crise à l’ouverture, les Stormers se sont brillamment imposés face aux Sharks le week end dernier et voudront doubler la mise face aux Crusaders où le combat entre deux lignes arrières de talent s’annonce prometteur.

Les Sharks accueillent des Brumbies affaiblis mais devront se passer pour deux semaines de John Smit, par ailleurs renommé capitaine des Springboks pour la saison 2011 cette semaine. Enfin les deux plus faibles équipes Sud-Africaines, les Lions et les Cheetahs, s’affronteront à Johannesburg vendredi. Annoncée comme possible équipe surprise du tournoi, les Lions déçoivent énormément et John Mitchell a d’ailleurs rencontré cette semaine sa direction pour parler de la possibilité d’étoffer son groupe. Si l’arrivée de Butch James est déjà entérinée, on parle avec insistance d’un retour du Racingman François Steyn au pays.

Affaire à suivre…


Retrouvez deux fois par mois sur rencontresaxv.fr, la chronique d’Adrien de sudrugby.com.

5 mai 2011   Pas de commentaire

Super 15 2011 : le point après 6 journées

Si le Top 14 était en fête avec les délocalisations au Stade de France et à Anoeta, le Super 15 s’est lui aussi fendu d’un match hors de ses bases. Chronique d’une compétition passionnante.

Première dans l’histoire à Twickenham
Suite au terrible tremblement de terre à Christchurch, les Crusaders ont décidé d’organiser leur rencontre face aux Sharks à Twickenham, s’appuyant sur les fortes communautés sudistes de Londres. Malheureusement, malgré le cadeau fait aux Londoniens, ils n’ont été que 35 000 spectateurs à se déplacer dans l’ouest de la capitale anglaise. Les Crusaders bénéficient désormais d’une semaine de repos pour se remettre du décalage horaire alors que les Sharks, qui jouent la semaine prochaine à Durban, auront enchaîné Nouvelle-Zélande, Angleterre et Afrique du Sud en deux semaines! Un effort charitable qui pourrait au final leur coûter cher.

Derrière les Stormers, des clubs se relancent
Les finalistes de la saison passée, exemptés en première journée, n’ont
pour l’instant perdu aucune de leurs rencontres. Un peu poussifs en
début de tournoi en se reposant essentiellement sur les coups de pied de Peter Grant, les Stormers se sont lâchés face à la Western Force en inscrivant six essais.

Des résultats probants qui propulsent les joueurs du Cap en première position après six journées, mais il faut toutefois souligner qu’ils n’ont pas encore évolué hors d’Afrique du Sud même si leur calendrier futur est tout de même avantageux. Après un départ manqué ou un accroc, les Crusaders ainsi que les Reds se sont relancés de manière brillante et sont considérés aujourd’hui comme des candidats sérieux au titre. Si les Australiens sont capables du meilleur comme du pire (voir leur défaite face aux Waratahs ou leurs relances insensées face aux Cheetahs), les kiwis sont eux sérieusement armés pour aller jusqu’au bout.

L’association Carter-Williams-Fruean-Dagg s’impose comme une référence en Nouvelle Zélande, et l’ailier Sean Maitland fait exploser les compteurs avec désormais sept essais à son actif. La surprise vient cependant d’Auckland où les Blues semblent retrouver leur splendeur passée du temps des Howlett, Spencer et Lomu. Les retours en forme d’Ali Williams et de Luke McAlister ne sont pas innocents à cette renaissance.

Quelques déceptions
Après deux titres d’affilée, les Bulls marquent le pas avec deux défaites et un nul en six rencontres. Pourtant favoris pour le hat trick et dépourvus de blessés importants, les joueurs de Pretoria ne parviennent pas à retrouver leur niveau de forme de l’an passé. Ou alors ce sont juste leurs adversaires qui ont rehaussé leur niveau?

Du côté de Sydney, les Waratahs et leur armée de Wallabies ont fortement déçus malgré leur départ canon. Après leur défaite face aux Crusaders à Nelson, ils ont été ridicules en accumulant les fautes de débutant à domicile face aux faibles Cheetahs. La victoire face aux rivaux des Brumbies a certainement redonné du baume au cœur des coéquipiers de Phil Waugh. Malgré une ligne de trois quarts estampillée All Blacks, les Hurricanes comptent trois défaites en quatre rencontres (la cinquième ayant été déclarée nulle suite au tremblement de terre de Christchurch).

Beaucoup de changements tactiques du côté de Wellington où la charnière ne bénéficie pas d’une constance nécessaire pour pouvoir installer son jeu. Aaron Cruden, révélation de l’an passé, a été ainsi écarté au profit de Daniel Kirkpatrick. Les clubs du Top 14 devraient observer de plus près Neemia Tialata avant de lui proposer un pont d’or! L’absence de Piri Weepu se fait également cruellement sentir.

Enfin doit-on considérer les Lions comme une déception ou une équipe en progression compte tenu de leur calamiteux tournoi 2010? Même si l’ensemble est intéressant, nous restons sur notre faim!

Surprenant mais prévisible
Les Brumbies ont beau être la franchise Australienne la plus titrée de
l’hémisphère sud, il ne faut pas omettre pour autant qu’elle s’est
considérablement affaiblie ces dernières années. La région de Canberra
ne produit pas énormément de jeunes joueurs et les espoirs de Sydney ou Brisbane oubliés des Waratahs et des Reds sont désormais plus enclins à rejoindre les franchises plus riches de Melbourne ou Perth. De plus la mini révolution de la troisième journée ayant vu le licenciement du coach Andy Friend a plongé le club dans l’instabilité.

Aux dernières nouvelles, Adam Ashley-Cooper devrait annoncer son départ pour les Waratahs après le mondial et Jake White ferait le ménage dans le staff (dont Stephen Larkham) s’il rejoignait la capitale Australienne. Les Brumbies traversent une crise sans précédent et il leur sera très difficile de se relever lors de ce tournoi. Enfin trois équipes, les Highlanders, les Sharks et les Rebels semblent capables du meilleur comme du pire. En alternant succès probants, défaites cuisantes et performances mitigées, ces équipes ne paraissent pas en mesure d’aller jusqu’au bout mais ne peuvent être négligées. Il faut cependant noter le travail énorme effectué par Jamie Joseph à Dunedin avec une équipe qui semblait vouée à la cuillère de bois.

Un tiers du tournoi a été joué et les favoris se sont déjà positionnés. Cependant rien n’est joué, les voyages, la fatigue et les éventuelles blessures pouvant affecter un groupe à tout moment. Il faudra également surveiller les stars qui pourraient vouloir s’économiser en prévision du mondial.


Retrouvez deux fois par mois sur rencontresaxv.fr, la chronique d’Adrien de sudrugby.com.

31 mars 2011   Pas de commentaire