Rencontresaxv.fr est un blog sur le rugby qui traite de l'actualité du rugby en France et à l'étranger. Pour les amoureux du ballon ovale

Rencontresaxv.fr

jiff (photos, vidéos)

Dossier (2/2) : Qui fait réellement le Top 14?

Suite et fin de notre dossier « Qui fait réellement le Top 14? ». Après une large revue de la répartition des joueurs des différents clubs, retour sur la fameuse réglementation du JIFF (en théorie) et sur sa mise en pratique dans les clubs.

En théorie : qu’est ce que le JIFF?

Définition
Le JIFF qui veut dire « Joueurs Issus des Filières de Formation ». Un joueur JIFF est un joueur ayant (pendant la tranche d’âge des filières de
formation) :
– passé au moins 3 saisons au sein d’un centre de formation agréé d’un club de rugby professionnel
ou
– été licencié pendant au moins 5 saisons à la FFR à XV

Cette réglementation ne comprend aucune référence à la nationalité du joueur ou à son lieu de naissance. Ainsi, un joueur Fidjien ayant été licencié 5 ans à la FFR durant sa période de formation peut être considéré comme JIFF.

Mise en pratique
Depuis cette année (saison 2010-2011), chaque club de TOP 14 doit disposer dans son effectif d’un nombre minimum de joueurs JIFF.

Ce nombre minimum est basé sur un effectif de 35 joueurs sous contrat professionnel par club. Ainsi, ne sont pas comptabilisés dans ces 35 joueurs, les joueurs du centre de formation agréé, les joueurs recrutés en tant que joker médical et les joueurs non comptabilisés en application des Règlements de la LNR.

Les joueurs appartenant à l’une des trois catégories peuvent donc indifféremment être « JIFF » ou « non JIFF ».

La LNR a décidé d’échelonner la mise en place de cette réglementation de la façon suivante :
– 40% (14 joueurs sur 35) de JIFF dans les effectifs en 2010-2011
– 50 % (18 sur 35) de JIFF lors de la saison 2011-2012*
– 60 % (21 sur 35) de JIFF lors de la saison 2012-2013

* Pour des raisons de coupe du monde, la LNR a finalement décidé de figer les JIFF dans les effectifs à 40% lors de la saison 2011-2012

Pour quels effets?
Le JIFF a été mis en place pour favoriser la formation et le développement des jeunes au sein des clubs de Top 14 et éviter de créer des effectifs uniquement basés sur des joueurs étrangers (voir la répartition des joueurs étrangers dans le Top 14).

Bonne idée me direz-vous…mais ces joueurs JIFF sont comptabilisés par mi un effectif et par parmi un groupe de joueurs appelés à disputer un match. En clair, une équipe de Top 14 peut composer sont groupe avec seulement 2 joueurs JIFF.
Alors oui, en théorie, cette réglementation est intéressant mais en pratique, elle peut totalement être « inappliquée ».

Cette réglementation est-elle utilisée à bon escient dans les clubs? Voyage au coeur de l’effectif toulonais.

Le JIFF, en pratique avec le RCT

Partons donc du principe que le JIFF doit favoriser l’utilisation de JIFF et donc leur donner du temps de jeu. Regardons donc, l’effectif toulonnais de plus près.

Qui joue à Toulon?
Pour rappel, après 12 journées, sur les 38 joueurs utilisés par PSA, 18 sont français, 5 sont anglais, 3 sont néo-zélandais, 2 sont australiens, 2 sont argentins, 2 sont sudafs. Puis le RCT dispose d’un joueur de chaque nationalité suivante : Tonga, Samoa, Japon, Géorgie, Fidjien et
Ecosse.

Le XV type
Si on y regarde d’un peu plus près, le « XV type » de PSA est composé de : 4 anglais, 4 français, 2 argentins, 2 néo-zélandais, 1 écossais, 1 sud-africain et un australien (Georges Smith)

Parmi les JIFF de ce XV type : Laurent Emmanuelli (34 ans), Pierre Mignoni (33 ans), Jocelino Suta (28 ans) et Sébastien Bruno (36 ans).

Un XV type avec 4 JIFF qui ne le sont pas vraiment.

Le groupe type
On ajoute au XV type, 4 français, 1 fidjien, 1 tongien, 1 géorgien et 1 néo-zélandais.
Parmi ces 4 autres joueurs français, on compte Christophe Samson (26 ans), Geoffrey Messina (28 ans), Thierry Brana (24 ans) et Olivier Missoup (29 ans).

8 JIFF dans un groupe de 23 joueurs, cela fait déjà moins de 40% de joueurs JIFF dans le groupe type de PSA. Pour pousser l’exercice un peu plus loin, à y regarder de plus près, deux joueurs peuvent vraiment être considérés comme JIFF : Brana et Samson…donc 2 sur 23 joueurs (à peine 10%).

Que peut-on en conclure?
Que le JIFF est une bonne idée en théorie mais qu’en pratique, le JIFF n’a eu aucune incidence dans la gestion des effectifs dans certains clubs.
Aux clubs de Top 14 de se responsabiliser et d’intégrer la formation au coeur de la gestion de leur effectif…avant des objectifs purement business.

Ainsi, le Top 14, considéré comme le meilleur championnat de rugby du monde, doit se nourrir aussi bien de jeunes joueurs que de joueurs de classes mondiales. Il ne doit plus se cacher d’être un championnat « star » mais ne doit pour autant pas oublier que son évolution passe aussi par la qualité de sa formation…et il faudra faire bien plus à la LNR que la réglementation du JIFF pour faire évoluer notre championnat. L’enjeu est également celui de la qualité de notre équipe de France.

22 novembre 2010   6 commentaires

Dossier (1/2) : Qui fait réellement le Top 14 ?

Alors que le Top 14 fait relâche pendant les test-matchs de novembre, rencontresaxv.fr s’est penché sur les joueurs qui composent (réellement) l’un des meilleurs championnats de rugby du monde. Nous reviendrons, club par club, poste par poste sur la répartition des joueurs français et étrangers du championnat. Cela nous amènera naturellement à parler du JIFF, de la formation et donc du XV de France.

Qui joue en Top 14*?
Le Top 14 est composé à 60% de joueurs français (sélectionnables avec le XV de France). Les 40% de joueurs étrangers sont répartis comme suit (voir le schéma ci-dessous) : sud-africains (42 joueurs), argentins (30), néo-zélandais (18), fidjiens (17), anglais (15), samoans (13), italiens (10) et tongiens (10).
[Read more →]

16 novembre 2010   1 commentaire