Rencontresaxv.fr est un blog sur le rugby qui traite de l'actualité du rugby en France et à l'étranger. Pour les amoureux du ballon ovale

Rencontresaxv.fr

lievremont (photos, vidéos)

A qui la faute?

Après chaque défaite cuisante, que ce soit en sport ou en politique, on cherche un coupable. En début de semaine, Marc Liévremont et son staff ont été vaillamment pointés du doigt pour leur mauvaise gestion de l’effectif et leur problème chronique de stratégie de jeu. Le staff est-il le seul coupable dans cette débâcle? Rencontresaxv.fr tente de faire la lumière.

Le trimuvirat Liévremont – Ntamack – Retière est-il à la hauteur? Sur le papier, non. Successivement entraîneur des espoirs du Biarritz Olympique et de l’US Dax, Marc Liévremont n’a pas l’étoffe d’un entraîneur champion du monde tout comme ses deux adjoints. Pourtant, on ne peut pas leur retirer le fait d’avoir tenté d’imposer une stratégie de jeu lors du tournoi des 6 nations 2008. A l’époque, tout le petit (grand?) monde du rugby leur était tombé dessus. Pourquoi? Parce que nos si chers avants étaient tombés sur le cul face aux nations du nord. Parce que le XV anglais était venu s’imposer à Paris. Parce que la France avait terminé 3ème du tournoi.
Ne tenions pourtant pas le bon bout? Faire du jeu à tout va? Je crois que si mais on n’a pas laissé le temps au trio de s’exprimer. On les a étouffé d’emblée !

Certes, la gestion du groupe lors de ces derniers tests peut leur être reproché et cela semble dévoiler un cruel manque d’expérience et d’ambition mais n’oublions pas que le trio a été nommé par Bernard Lapasset et Jean-Claude Skrela…et c’est peut-être à eux de rendre des comptes aujourd’hui.

En ouvrant Midi Olympique lundi, je savais déjà ce que j’allais y lire. Je savais déjà que le parallèle Domenech – Lièvremont allait être fait. Ça n’a pas raté. Peut-être que nous n’avons pas envie de revivre l’épisode foot de l’été dernier. Oui, mais voilà, le rugby n’est pas le foot. Tout simplement car la France ira – quoiqu’il arrive – au moins en quart de finale de la prochaine coupe du monde (après deux victoires et une défaite). Comme à chaque fois. Peut-on faire mieux? Pas sûr.

On ne peut pas avoir l’un des meilleurs championnats au monde à XV, être champion d’Europe, réaliser le grand chelem, user physiquement nos internationaux et en demander trop au XV de France.

L’organisation du Top 14 doit être, à ce titre, pointé du doigt. La convention LNR-FFR signée le 16 septembre 2009 proposant « une collaboration accrue entre les deux institutions » est utopique. C’est bien le système de mise à disposition des internationaux que nous devons changer…ou se résoudre à prendre des gifles à chaque sortie face à une équipe de l’hémisphère sud. Se résoudre aussi à penser que nous ne gagnerons jamais cette coupe du monde tant que le système européen n’aura pas changé.

Les équipes de l’hémisphère sud sont critiquables à bien des égards mais leur organisation dénote la volonté de leur fédération et de leur club/province de tirer dans le même sens.
L’Angleterre vient d’ailleurs de prendre des dispositions pour que ses joueurs préparent au mieux leur coupe du monde en 2015.

En clair, c’est un système qui a échoué et qui continuera à échouer s’il n’est pas revu et corrigé par les tenanciers du rugby français.

A bon entendeur.

3 décembre 2010   2 commentaires