Rencontresaxv.fr est un blog sur le rugby qui traite de l'actualité du rugby en France et à l'étranger. Pour les amoureux du ballon ovale

Rencontresaxv.fr

rugby club toulon (photos, vidéos)

Jocelino Suta démolit Rémy Martin

C’est l’une des images de cette 14ème journée de Top 14. On joue la 18ème minute du match entre Bayonne et Toulon à Jean Dauger. Toulon est déjà à 14. La faute au deuxième ligne Jocelino Suta qui vient d’asséner un coup d’épaule énorme à Rémy Martin. Un plaquage dangereux sanctionné d’un rouge.

On rappellera toutefois que l’équipe la moins discipliné (ou la plus sanctionnée) est La Rochelle avec 12 cartons.

30 décembre 2010   4 commentaires

Dossier (2/2) : Qui fait réellement le Top 14?

Suite et fin de notre dossier « Qui fait réellement le Top 14? ». Après une large revue de la répartition des joueurs des différents clubs, retour sur la fameuse réglementation du JIFF (en théorie) et sur sa mise en pratique dans les clubs.

En théorie : qu’est ce que le JIFF?

Définition
Le JIFF qui veut dire « Joueurs Issus des Filières de Formation ». Un joueur JIFF est un joueur ayant (pendant la tranche d’âge des filières de
formation) :
– passé au moins 3 saisons au sein d’un centre de formation agréé d’un club de rugby professionnel
ou
– été licencié pendant au moins 5 saisons à la FFR à XV

Cette réglementation ne comprend aucune référence à la nationalité du joueur ou à son lieu de naissance. Ainsi, un joueur Fidjien ayant été licencié 5 ans à la FFR durant sa période de formation peut être considéré comme JIFF.

Mise en pratique
Depuis cette année (saison 2010-2011), chaque club de TOP 14 doit disposer dans son effectif d’un nombre minimum de joueurs JIFF.

Ce nombre minimum est basé sur un effectif de 35 joueurs sous contrat professionnel par club. Ainsi, ne sont pas comptabilisés dans ces 35 joueurs, les joueurs du centre de formation agréé, les joueurs recrutés en tant que joker médical et les joueurs non comptabilisés en application des Règlements de la LNR.

Les joueurs appartenant à l’une des trois catégories peuvent donc indifféremment être « JIFF » ou « non JIFF ».

La LNR a décidé d’échelonner la mise en place de cette réglementation de la façon suivante :
– 40% (14 joueurs sur 35) de JIFF dans les effectifs en 2010-2011
– 50 % (18 sur 35) de JIFF lors de la saison 2011-2012*
– 60 % (21 sur 35) de JIFF lors de la saison 2012-2013

* Pour des raisons de coupe du monde, la LNR a finalement décidé de figer les JIFF dans les effectifs à 40% lors de la saison 2011-2012

Pour quels effets?
Le JIFF a été mis en place pour favoriser la formation et le développement des jeunes au sein des clubs de Top 14 et éviter de créer des effectifs uniquement basés sur des joueurs étrangers (voir la répartition des joueurs étrangers dans le Top 14).

Bonne idée me direz-vous…mais ces joueurs JIFF sont comptabilisés par mi un effectif et par parmi un groupe de joueurs appelés à disputer un match. En clair, une équipe de Top 14 peut composer sont groupe avec seulement 2 joueurs JIFF.
Alors oui, en théorie, cette réglementation est intéressant mais en pratique, elle peut totalement être « inappliquée ».

Cette réglementation est-elle utilisée à bon escient dans les clubs? Voyage au coeur de l’effectif toulonais.

Le JIFF, en pratique avec le RCT

Partons donc du principe que le JIFF doit favoriser l’utilisation de JIFF et donc leur donner du temps de jeu. Regardons donc, l’effectif toulonnais de plus près.

Qui joue à Toulon?
Pour rappel, après 12 journées, sur les 38 joueurs utilisés par PSA, 18 sont français, 5 sont anglais, 3 sont néo-zélandais, 2 sont australiens, 2 sont argentins, 2 sont sudafs. Puis le RCT dispose d’un joueur de chaque nationalité suivante : Tonga, Samoa, Japon, Géorgie, Fidjien et
Ecosse.

Le XV type
Si on y regarde d’un peu plus près, le « XV type » de PSA est composé de : 4 anglais, 4 français, 2 argentins, 2 néo-zélandais, 1 écossais, 1 sud-africain et un australien (Georges Smith)

Parmi les JIFF de ce XV type : Laurent Emmanuelli (34 ans), Pierre Mignoni (33 ans), Jocelino Suta (28 ans) et Sébastien Bruno (36 ans).

Un XV type avec 4 JIFF qui ne le sont pas vraiment.

Le groupe type
On ajoute au XV type, 4 français, 1 fidjien, 1 tongien, 1 géorgien et 1 néo-zélandais.
Parmi ces 4 autres joueurs français, on compte Christophe Samson (26 ans), Geoffrey Messina (28 ans), Thierry Brana (24 ans) et Olivier Missoup (29 ans).

8 JIFF dans un groupe de 23 joueurs, cela fait déjà moins de 40% de joueurs JIFF dans le groupe type de PSA. Pour pousser l’exercice un peu plus loin, à y regarder de plus près, deux joueurs peuvent vraiment être considérés comme JIFF : Brana et Samson…donc 2 sur 23 joueurs (à peine 10%).

Que peut-on en conclure?
Que le JIFF est une bonne idée en théorie mais qu’en pratique, le JIFF n’a eu aucune incidence dans la gestion des effectifs dans certains clubs.
Aux clubs de Top 14 de se responsabiliser et d’intégrer la formation au coeur de la gestion de leur effectif…avant des objectifs purement business.

Ainsi, le Top 14, considéré comme le meilleur championnat de rugby du monde, doit se nourrir aussi bien de jeunes joueurs que de joueurs de classes mondiales. Il ne doit plus se cacher d’être un championnat « star » mais ne doit pour autant pas oublier que son évolution passe aussi par la qualité de sa formation…et il faudra faire bien plus à la LNR que la réglementation du JIFF pour faire évoluer notre championnat. L’enjeu est également celui de la qualité de notre équipe de France.

22 novembre 2010   6 commentaires

Kefu : l’homme à cravate

5ème journée de Top 14 saison 2010-2011. On joue depuis cinq minutes à Amédée Domenech. Brive reçoit le RCT qui joue déjà à 14. La raison : une cravate monumentale de Mafileo Kefu sur Alexis Palisson. La sanction tombe. Carton rouge pour l’australien qui va laisser Toulon orphelin pendant 75 minutes. La cravate.

10 septembre 2010   Pas de commentaire

Le magazine des transferts : Toulon et Perpignan

Rencontresaxv.fr passe au révélateur les deux premiers de la phase régulière de la saison 2009/2010 : Toulon et Perpignan. Deux clubs qui ont manqué le coche la saison dernière.

Toulon : voir le Stade de France ou…
Auréolé de sa finale de AMLIN Cup et de sa demi-finale de Top 14, Toulon va retrouver les terrains avec la ferme intention de ramener un titre sur la rade à la fin de la saison. Toulon devra compter sur la forme de tout son groupe s’il ne veut pas faire figuration en H Cup (chose qui risque d’arriver, l’objectif étant le brennus).

Mourad Boudjellal a une nouvelle fois sorti le porte monnaie en s’offrant les services du pilier All Blacks Carl Hayman, l’ailier anglais Paul Sackey et le meilleur joueur du Super 14 2009/2010 Georges Smith.

Georges Smith, la nouvelle star du RCT

Georges Smith, la nouvelle star du RCT

De quoi laisser augurer une belle saison toulonnaise mais garde aux prestations de leurs recrues stars.

Arrivées
Brana (Montpellier), Genevois (Bourgoin), Samson (Clermont), Hayman (Newcaslte Falcons), Lapeyre (Albi), Merabet (Racing Metro), Messina (Stade-Français), Sackey (London Wasps), Schofield (Sale Sharks), Smith (ATC Brumbies), Wulf (Auckland Blues), Ahlalou (Perpignan), Letaïf (Montauban)

Départs
Agnesi (Pau), Béal (Dax), Braille, Falconetti (Narbonne), Djoudi, Fizgerald (arrêt), Giacobazzi, Lea’ateoa (Bayonne), Lamache (Castres, prêt), Cazac, Siccardi (Castres), Lazada (Edimbourg), Robinson (Agen), Ryan (Newcastle), Rooney (Melbourne Rebels), Skeate (Natal Sharks), Umaga (Manukau Counties), Sonny Bill Williams (Canterbury), Zagar (Aix-en-Provence)

Perpignan : reconquérir le Brennus
Décevant en H Cup, Perpignan s’est tout de même qualifié pour sa deuxième finale consécutive après son titre en 2008/2009. Méconnaissable en finale de Top 14, l’USAP compte bien se hisser parmi les six et jouer à nouveau le titre. La chose ne devrait pas être aisée tant la concurrence est rude cette année.

Perpignan, au même titre que Clermont, n’a que très peu recruté…pour reconquérir à nouveau le bouclier de Brennus. A noter, l’arrivée du très prometteur Kevin Boulogne et le départ de Nicolas Durand.

Arrivées
Boulogne (Albi), Edmonds (joker médical)

Départs
Chobet (Montpellier), Durand (Racing-Métro), Meyer (Sharks), Naulu, Parent (Saint-Etienne, prêt), Vaki

12 août 2010   Pas de commentaire

No substitutes, No win

Toulon s’est incliné 28 à 21 en finale du Challenge Européen (AMLIN Cup) dans un Stade Vélodrome acquis à sa cause. Après la demi-finale perdue la semaine passée face à Clermont, Toulon a manqué une nouvelle fois de valider sa bonne saison.

Ce match face à Cardiff est à retenir. A plus d’un titre.Il reflète en effet parfaitement la saison du RC Toulon. Réussie mais non couronnée. La faute à un très bon effectif mais un effectif réduit à 15 très bons joueurs. Insuffisant pour prétendre rafler quelque chose. Aujourd’hui le rugby se joue à 30. Et cela s’est confirmé une nouvelle fois aujourd’hui.

Devant confortablement jusqu’à la 50ème minute, Toulon a craqué suite notamment à la sortie sur blessure de son buteur Jonny Wilkinson. Plus personne dès lors pour renvoyer l’adversaire dans son camp, Contepomi n’étant pas sur la feuille de match ! Ajoutez à tout cela la fatigue d’un groupe « réduit » qui a joué 100 minutes la semaine passée.

Malgré un essai en fin de match qui a redonné espoir aux toulonnais, Cardiff a su faire la différence en seconde période. La carrière de Tana Umaga au RCT s’arrête sur cette défaite. Comme un signe d’un banc et d’un groupe trop juste pour prétendre à un titre et un parcours sur tous les tableaux…

Cardiff remporte la AMLIN Cup 2010 face à Toulon !

Cardiff remporte la AMLIN Cup 2010 face à Toulon !

23 mai 2010   Pas de commentaire