Rencontresaxv.fr est un blog sur le rugby qui traite de l'actualité du rugby en France et à l'étranger. Pour les amoureux du ballon ovale

Rencontresaxv.fr

stade rochelais (photos, vidéos)

Un challenge français

La petite coupe d’Europe dont tout le monde se fout verra, comme sa voisine H Cup, s’affronter quatre clubs de Top 14 lors des quarts de finale. Le point sur la compétition.

Qui a dit que le challenge européen était moins intéressant que la H Cup? Sûrement pas rencontresaxv.fr qui voit dans ces confrontations l’occasion de suivre des matchs de très haut niveau.
Pour preuve, cinq clubs de Top 14, deux clubs anglais et un club irlandais disputeront les quarts de finale. Deux de ces quarts verront s’opposer des clubs français.

Montpellier, candidat au titre, se déplacera à Paris pour affronter le Stade Français qui a terminé la première phase de la compétition avec 29 points (6 victoires en 6 matchs et cinq points de bonus offensif) et La Rochelle recevra le champion de France en titre clermontois qui s’est vu reversé dans en Challenge Européen suite à son parcours en H Cup (Clermont a terminé 4ème meilleur deuxième)

Le cinquième club qualifié, Brive, recevra l’armée rouge du Munster également reversé dans la compétition après avoir disputé la H Cup.
Le dernier quart de finale opposera deux clubs londoniens : les London Wasps et les Harlequins.

En début de saison, le Challenge européen n’est jamais un objectif pour un club. Toutefois, à y regarder de plus près, le Challenge européen a permis à La Rochelle de retrouver des couleurs. A Brive de retrouver son jeu.
N’oublions pas également qu’une victoire en Challenge Européen vous qualifie directement en H Cup. Un plus pour ces deux clubs qui vont essayer de ne pas descendre en Pro D2.

Pour Clermont, déjà double vainqueur de la compétition, Montpellier et Paris, la compétition sera un plus mais en aucun cas un objectif. Mais Paris qui reçoit Montpellier et qui recevra en demi-finale (en cas de victoire), La Rochelle ou Clermont, pourrait se retrouver en finale à Cardiff en mai prochain.

De quoi donner des idées aux clubs français.

26 janvier 2011   Pas de commentaire

La DNACG s’est-elle trompée?

En sanctionnant Bourgoin en plein milieu de saison, la DNACG s’est-elle trompée? A-t-elle agit au bon moment et a t-elle rempli son rôle à pleine mesure. Réflexion.

Bourgoin et la DNACG
Les difficultés économiques du club berjalien ne sont pas nouvelles. Lorsque la DNACG sanctionne Bourgoin le mardi 4 janvier dernier, elle met fin à de nombreux mois de sursis.

Fin 2009, Bourgoin était déjà devant la DNACG qui lui avait demandé de la rassurer sur la santé financière du club. Bourgoin avait alors réussi à trouver des partenaires privés pour combler son déficit.

Un peu plus d’un an plus tard, en juin 2010, après une saison financière difficile, Bourgoin se retrouve à nouveau devant la DNACG et se voit refuser son engagement en Top 14 pour la saison 2010/2011.
Malgré tout et après la présentation d’éléments justifiants sa situation, Bourgoin est engagé et pourra participer au Top 14.

La DNACG, trop laxiste?
Après coup, il serait bien trop simple de porter un jugement ferme sur la décision de la DNACG. Pour deux raisons :
– nous ne connaissons pas les documents comptables fournis par Bourgoin à la DNACG
– si Bourgoin avait été sanctionné en juin 2010 et n’avait pas pu participer au Top 14, quel club aurait pu le remplacer? Le finaliste du match d’accession?
Ironie du sort, c’est le LOU qui aurait pu prendre la place de Bourgoin.
Le LOU, oui…mais avec quel budget et quelle assurance financière?

Ainsi, même si la sanction de la DNACG semble sévère et remet en cause l’équité sportive de cette deuxième partie de Top 14, c’est la multiplication des passages devant ses instances que la DNACG a du prendre une décision « comptable » (retrait de 5 points) pour sanctionner les berjaliens…avant une sanction bien plus conséquente?

Un Top 14 faussé?
La victoire de La Rochelle à Bourgoin le score fleuve de 44 à 7 montre bien le coup derrière la tête qu’a pris Bourgoin suite à cette sanction.
Les 10 équipes qui vont affronter Bourgoin jusqu’à la fin de la saison vont faire le plein (Agen, Bayonne, Perpignan, Racing, Toulon, Brive, Montpellier, Castres, Toulouse et Biarritz).

Malgré une sanction légitime, la DNACG semble être allé, quelque peu, à l’encontre de sa mission : « éviter que la compétition puisse être faussée par des clubs ».

8 janvier 2011   1 commentaire

Top 14 : quatre clubs de trop?

A un peu plus de la moitié de la saison (15ème journée) le classement du Top 14 en dit long sur les clubs qui joueront la descente…et les autres. On serait presque amené à penser qu’il y a quatre clubs de trop dans notre championnat. Analyse.

Un classement coupé en deux
« Il y a ceux qui ont le pistolet chargè et ceux qui creusent ». Autrement dit, il y a les clubs qui jouent le fameux Top 6 qui conduit vers une demie ou un quart et les autres…qui passent la saison à se battre pour ne pas descendre.
A y regarder de plus près et après 15 journées, on connait déjà les prétendants.
On sait déjà que 4 clubs vont se battre pour ne pas descendre : Brive, La Rochelle, Agen et Bourgoin vont lutter (au moins sur le terrain).

Le 10ème au classement – Perpignan – a aujourd’hui 9 points d’avance sur le 11ème, Agen. Et on ne voit pas comment cela pourrait changer.
Bourgoin, bon dernier et en proie à de gros soucis financier (tout comme Brive) est déjà condamné (Bourgoin vient de se voir retirer 5 points compte tenu de la situation financière du club).

Pouvions-nous nous attendre à autre chose?
Non. Depuis le passage à 14 clubs (en 2005), nous avons toujours eu ce « double championnat ». Il reste juste, en début de saison, à trouver les candidats. Cette année, j’aurais pour ma part échangé Brive et Bayonne.

Ce qui est le plus dramatique, c’est qu’à chaque début de saison, on nous parle des promus comme de belles histoires. Oui, la montée de la Rochelle est belle tout comme celle d’Agen mais bonjour la galère. Une saison à ramer pour ne pas descendre.
Pour la petite histoire, depuis le passage à 14 clubs, seule la saison 2006-2007 a vue les deux promus se maintenir. Alors qui d’Agen et de La Rochelle va descendre? Aucun? Une année d’exception?

Une question de budget?
Si on rapproche le classement actuel et le classement des clubs par budget pour la saison 2010-2011, le constat est frappant. Pas de place pour les petits budgets (voir ci-dessous).
Entre parenthèse, le classement budgétaire du club.

(1.) 1. Toulouse 51 pts
(8.) 2. Montpellier 45 pts
(5.) 3. Racing Métro 92 45 pts
(2.) 4. ASM Clermont Auvergne 43 pts
(4.) 5. Toulon 40 pts
(11.) 6. Castres Olympique 40 pts
(7.) 7. Biarritz Olympique 39 pts
(6.) 8. Aviron Bayonnais 36 pts
(3.) 9. Stade Français 35 pts
(9.) 10. Perpignan 33 pts
(13.) 11. SU Agen 24 pts
(10.) 12. Brive 22 pts
(14.) 13. La Rochelle 21 pts
(12.) 14. Bourgoin 5 pts

Le président de la FFR, Pierre Camou, a relancé le débat sur la mise en place de provinces au moins sur le plan européen. Un débat qui pourrait être associé, en amont, à une réflexion sur la formule actuel de notre championnat de France. Faut-il encore faire souffrir, chaque saison, quatre clubs? Vos idées sont les bienvenues.

5 janvier 2011   13 commentaires

Quand la pénalité valait 7 points

Une pénalité qui passe, c’est trois points. Une pénalité ratée en vaut normalement zéro. Pourtant, cette année, trois pénalités ratées ont conduit à un essai. Deux fois en Top 14 et une fois lors des tests de novembre. On retiendra moins l’opportunisme et l’attention des coéquipiers du tireur que la passivité chronique de l’adversaire qui veut qu’une pénalité passe ou ne passe pas…et rien d’autre. Rencontresaxv.fr vous propose de revivre les trois pénalités à 7 points tapées cette saison.

Racing Metro 92 – Stade Français (13ème journée de Top 14)
Le dernier exemple en date de la passivité de l’équipe qui subit la pénalité. Ollie Philips n’en attendait pas tant pour relancer le Stade Français dans un match d’une grande pauvreté.

France 34 – 12 Fidji (Test de novembre 2010)
Nous jouons la 32ème minute du match entre la France et les Fidji quand Dimitri Yachvili tente une pénalité à gauche des poteaux. Le ballon passe à droite des poteaux mais une erreur de mains de Nalaga permet à David Marty de récupérer et de marquer le premier essai français…sur une belle passe au pied de Yachvili. [Read more →]

9 décembre 2010   2 commentaires

L’indiscipline rochelaise

La Rochelle a marqué le début de la saison de Top 14 par son indiscipline et par ses fautes répétées. En 8 journées, La Rochelle a déjà écopé de 7 cartons jaunes et 2 cartons rouges. Retour journée après journée – en images – sur l’indiscipline rochelaise.

Ferrou prend un carton jaune contre le Stade Français

Ferrou prend un carton jaune contre le Stade Français

1ère journée : La Rochelle 22 – 17 Castres
Deux cartons jaunes : Pani (39ème) et Bordoy (75ème)

2ème journée : Stade Français Paris 41 – 26 La Rochelle
Un carton jaune : Ferrou (52ème minute)

3ème journée : La Rochelle 20 – 12 Bourgoin
Pas de carton

4ème journée : La Rochelle 13 – 15 Toulon
Pas de carton

5ème journée : Toulouse 50 – 3 La Rochelle
Deux cartons jaunes : Jacob (48ème) et Gaugau (56ème)

6ème journée : Racing 43 – 18 La Rochelle
Un carton rouge : Dambielle (33ème)
Un carton jaune : Ninard (76ème)

7ème journée : La rochelle 23 – 29 Biarritz
Pas de carton

8ème journée : Montpellier 26 – 6 La Rochelle
Un carton jaune : Rabeni (6ème)
Un carton rouge : Rabeni (58ème)

30 septembre 2010   1 commentaire

La Rochelle, enfin !

Le Stade Rochelais rejoint Agen en Top 14 après sa superbe victoire contre le LOU 32 à 26 en finale d’accession. Une montée largement méritée après quatre année de travail acharné.

Passé presque inaperçue dans un week-end riche sur le plan européen, la finale d’accession était sans aucun doute le match à voir dans ce week-end rugby. A voir car du même acabit que la demi-finale entre Toulon et Clermont – à une moindre mesure tout de même. Mais quelle fut belle.

Après une finale perdue en 2007 contre Dax 22 à 16, une demi-finale perdue en 2008 contre le Racing Metro 23 à 17 puis à nouveau une cruelle demi-finale en 2009 contre Albi, La Rochelle rejoint enfin le Top 14 après avoir livré un très bon rugby.

Mené rapidement (3ème minute, essai de Bailey) au score par le LOU, La Rochelle grâce à la force de son paquet d’avant revient vite au score sur deux pénalités de son buteur expérimenté Benjamin Dambielle.
Puis la période lyonnaise commence avec deux essais à la 18ème et 24ème minute…mais les difficultés du pack du LOU persistent.
Malgré trois essais, le LOU ne mène à la pause que de cinq points (20-15).

Au retour des vestiaires, La Rochelle prend le dessus grâce à la précision au pied de Dambielle et marque un essai transformé par ce même Dambielle. Le LOU s’accroche et repasse devant à la 65ème : 26 à 25.
Mais le LOU se précipite et tente deux drops. Tout deux manqués. Réduit à 14 et après un nouveau drop manqué, La Rochelle part en contre et anéantit les espoirs lyonnais à moins de 10 minutes de la fin : 32 – 26.

Le score en restera là après une finale énorme…bien meilleure que celles de la H Cup et du Challenge.

La Rochelle nous offre leur finale d’accession revue et corrigée :

Vivement la reprise !

25 mai 2010   Pas de commentaire