Rencontresaxv.fr est un blog sur le rugby qui traite de l'actualité du rugby en France et à l'étranger. Pour les amoureux du ballon ovale

Rencontresaxv.fr

super rugby (photos, vidéos)

Le sacré come-back de Radike Samo

L'ancien parisien Radike Samo a retrouvé une deuxième jeunesse cette saison avec les Reds (Quinn Rooney-Getty Images Asia Pac)

Il avait quitté le Top14 en Champion. Nous l’avons retrouvé…en Champion. Sacré come-back pour un joueur souvent raillé pour son apparente nonchalance. Force est de constater qu’à 35 ans (9 juillet 1976) « Kiki » Samo nous a surpris et s’est offert samedi dernier un beau cadeau d’anniversaire en remportant le premier SuperRugby avec les Reds.  Et en bonus, son ticket pour le Tri-Nations. Portrait. [Read more →]

12 juillet 2011   3 commentaires

Les confidences du repenti Danny Cipriani

Pas vraiment à la fête cette année, Danny Cipriani veut "devenir un leader des Rebels" (Mark Dadswell/Getty Images AsiaPac)

Alors que la saison de SuperRugby touche à sa fin ce weekend, Danny Cipriani, l’ouvreur des Melbourne Rebels, a rencontré le Sydney Morning Herald pour faire le point sur sa saison ratée, les différentes affaires qui l’ont secoué, mais également ses ambitions retrouvées pour l’équipe d’Angleterre. Celui dont le contrat avec la franchise a été renégocié, compte bel et bien honorer sa deuxième et dernière année avec les Rebels. Extraits. [Read more →]

8 juillet 2011   Pas de commentaire

Super 15 : drop de 40 mètres de Michalak

Frédéric Michalak a énormément fait parler de lui ces dernières semaines. Pour deux raisons. La première, car il a quitté Toulouse avant même la fin de la saison pour rejoindre les Barbarians britanniques. La deuxième car il a rejoint début juin les Sharks – club dans lequel il avait déjà évolué en 2008 – et « qualifié » le club pour les barrages du Super 15 après une victoire sur les Bulls 26 à 23.

Titularisé pour la première fois de la saison à l’ouverture, l’ancien Toulousain a réalisé un match plein. Il a été l’auteur de 8 points dont un drop de près de 40 mètres. Un geste réalisé après seulement 8 minutes de jeu qui mettra son équipe sur les bons rails.

Cette victoire permet aux Sharks de se qualifier de justesse pour les barrages de la compétition en devançant de trois petits points leur adversaire du jour.

De là à dire que Frédéric Michalak a été décisif cette saison avec les Sharks, c’est exagérer. Rappelons que Fred n’a pris part qu’à trois matchs : deux en tant que remplaçant et un en tant que titulaire (d’ailleurs élu homme du match).
Rappelons également que les hommes de John Plumtree restaient sur quatre matchs sans défaite. La dernière remontait au 21 mai dernier lors de la 14ème journée face au… Bulls.

Et si Michalak était champion cette année avec les Sharks?

Et si Michalak était champion cette année avec les Sharks?

Le programme des barrages
Vendredi 24 juin 2011 (9h35, heure française) : Auckland Blues – Waratahs
Samedi 25 juin 2011 (9h35, heure française) : Crusaders – Sharks

Les deux premiers qualifiés pour les demi-finales sont les Reds et les Stormers.

22 juin 2011   2 commentaires

Super 15 : des nouvelles du Sud aux deux tiers de la compétition

Alors que la 12ème journée du Super Rugby débute vendredi, notre chroniqueur Adrien (SudRugby.com) revient sur ce qui se passe dans l’hémisphère Sud aux deux tiers de la compétition.

Nouvelle-Zélande : le retour des Blues d’Auckland
Au début de ce tournoi 2011 de Super Rugby, les Crusaders semblaient au-dessus du lot, tout au moins sur leur île. Après un mauvais départ face aux Blues suivi du terrible tremblement de terre de Christchurch, les hommes de Todd Blackadder ne sont toujours pas premiers de la conférence Néo-Zélandaise.

Ce sont pour l’instant leurs rivaux de l’île du Nord, les Blues d’Auckland qui ont ce privilège et qui devraient le conserver encore après cette douzième journée. En effet alors que les Crusaders sont en Afrique du sud pour affronter les redoutables Stormers, les Blues se rendent eux à Wellington pour jouer des Hurricanes à leur portée, l’écart de 3 points au classement devrait donc augmenter.

Que s’est-il passé à Auckland pour que les Blues retrouve un niveau digne des années Lomu, Spencer et Howlett? En premier lieu, le retour au plus haut niveau de leurs stars Ali Williams, Luke McAlister, Joe Rokocoko et Isaia Toeava est à prendre en compte, ceux-ci ayant été décevants ou blessés ces dernières saisons. Ils ont aujourd’hui retrouvé un niveau de jeu leur permettant même d’obtenir plus de responsabilités avec les All Blacks. Des joueurs comme Stephen Brett ou Alby Mathewson ainsi que les recrues Jared Payne, Daniel Braid et son frère Luke ont apporté un surplus de talent à cette franchise. Les Blues ont également eu la tristesse d’apprendre la semaine passée que leur coéquipier Kurtis Haiu souffrait d’une tumeur osseuse, ce qui devrait donner aux coéquipiers de Keven Mealamu le supplément de motivation nécessaire pour aller au bout et peut être offrir un quatrième tournoi à la franchise.

A la pointe de l’île du sud, les Highlanders font également sensation en ce début de tournoi, leurs victoires face aux Bulls et aux Crusaders pouvant être considérées comme des exploits. Leur nouveau coach Jamie Joseph, auparavant en charge des New Zealand maoris, a réussi à mettre en place un groupe alliant joueurs expérimentés et espoirs nationaux. Les résidents de Carisbrook se basent sur un pack très puissant où la première ligne impressionne (en particulier le capitaine Jamie Mackintosh), et bien que n’ayant pas été épargnés par les blessures, ils ont réussi à s’adapter à cette situation comme l’illustre le retour du « vieux » Tony Brown pour suppléer le fragile espoir Colin Slade. Les Hurricanes, décimés derrière, ne semblent pas pouvoir tenir le rythme des trois autres franchises. Il faudra toutefois que les Blues se méfient des Crusaders qui ont dû composer sans leurs deux stars Richie McCaw et Dan Carter pendant un long moment mais qui devraient être de retour pour les phases finales.

Australie : les Reds toujours devant
En Australie, malgré une courte défaite entachée de nombreuses erreurs d’arbitrage face aux Hurricanes, les Reds dominent toujours les débats. En déplacement ce week end à Melbourne, ils ne devraient pas avoir de difficultés à faire le plein face à des Rebels ayant perdu leur rugby et s’étant volontairement privés de Danny Cipriani et Richard Kingi suite à des erreurs de conduite.

Sale temps pour Rod MacQueen qui voit également ses ambitions de recrutement être fortement limitées par la mise en application d’un salary cap en Australie l’an prochain. L’infirmerie des Waratahs étant pleine, une Western Force sur la pente ascendante peut réaliser un difficile exploit à Sydney. Les hommes de Chris Hickey doivent notamment composer sans leurs deux talonneurs professionnels (Tatafu Polota Nau & Damien Fitzpatrick) et ont dû appeler en urgence deux joueurs amateurs du championnat de Sydney (John Ulugia et Ben Roberts). Le capitaine Phil Waugh ainsi que le centre Rob Horne pourraient eux être absent jusqu’à la fin du tournoi, ce qui est déjà le cas de Drew Mitchell, grièvement blessé il y a deux semaines face aux Reds.

Les véritables nouvelles d’importance « down under » viennent de la capitale Canberra où un secret de polichinelle a été révélé. Jake White, l’entraîneur des Springboks champions du monde en 2007, sera l’entraîneur des Brumbies pour quatre ans dès la saison prochaine. Il arrive avec l’inénarrable Eddie Jones dans ses valises et souhaiterait que la légende George Gregan participe au projet. Si l’actuel coach Tony Rea a d’ores et déjà annoncé son départ, on ne connaît toujours pas le sort réservé à ses adjoints Justin Harrisson et Stephen Larkham, autres légendes locales. Un White souhaitant redresser la franchise en se basant sur ses glorieux anciens ne devrait toutefois pas s’en séparer. Les Brumbies se rendent à Durban ce week end où une victoire face aux Sharks parait peu probable.

Afrique du Sud : les Sharks et puis c’est tout
Après des défaites successives face aux Crusaders, aux Reds et à la Western Force, les Bulls se sont fait peur le week end dernier contre les Chiefs mais ils pourront profiter d’un bye ce week end pour souffler. Bien que faisant face à une crise à l’ouverture, les Stormers se sont brillamment imposés face aux Sharks le week end dernier et voudront doubler la mise face aux Crusaders où le combat entre deux lignes arrières de talent s’annonce prometteur.

Les Sharks accueillent des Brumbies affaiblis mais devront se passer pour deux semaines de John Smit, par ailleurs renommé capitaine des Springboks pour la saison 2011 cette semaine. Enfin les deux plus faibles équipes Sud-Africaines, les Lions et les Cheetahs, s’affronteront à Johannesburg vendredi. Annoncée comme possible équipe surprise du tournoi, les Lions déçoivent énormément et John Mitchell a d’ailleurs rencontré cette semaine sa direction pour parler de la possibilité d’étoffer son groupe. Si l’arrivée de Butch James est déjà entérinée, on parle avec insistance d’un retour du Racingman François Steyn au pays.

Affaire à suivre…


Retrouvez deux fois par mois sur rencontresaxv.fr, la chronique d’Adrien de sudrugby.com.

5 mai 2011   Pas de commentaire

Super rugby 2011 : les essais de la 10ème journée

Alors que le Top 14 va connaitre son dénouement dans deux semaines, le Super 15 est loin d’avoir rendu son verdict. Après 10 journées, rien n’est joué même si 6 clubs semblent se détacher nettement. Rencontresaxv.fr vous propose de (re)voir les plus beaux essais de la dernière journée.

Classement du Super 15 après 10 journées
1. Reds – 39 pts
2. Blues – 39 pts
3. Stormers – 37 pts
4. Crusaders – 35 pts
5. Highlanders – 34 pts
6. Sharks – 34 pts
7. Waratahs – 28 pts
8. Bulls – 22 pts
9. Chiefs – 21 pts
10. Brumbies – 21 pts
11. Western Force – 20 pts
12. Rebels – 19 pts
13. Hurricanes – 18 pts
14. Cheetahs – 15 pts
15. Lions – 10 pts

Les matchs de la 11ème journée (à partir de vendredi 29 avril)
Highlanders – Blues
Hurricanes – Reds
Waratahs – Rebels
Force – Crusaders
Cheetahs – Brumbies
Bulls – Chiefs
Stormers – Sharks

La semaine prochaine, retrouvez la chronique d’Adrien de Sudrugby.com.

28 avril 2011   Pas de commentaire

Succès et infortune sur les deux rives de la mer de Tasman

Si les All Blacks restent toujours au sommet de la hiérarchie mondiale, il n’en est pas de même pour les provinces Néo-Zélandaises du Super 15. La chronique de Sudrugby.com.

Richie Mccaw, le grand absent des Crusaders

Richie Mccaw, le grand absent des Crusaders

Peur et tremblement chez les Crusaders
Les Crusaders semblaient être les seuls à pouvoir conserver une place au sommet de l’élite sudiste mais c’était avant ce 22 février dernier où la terre a tremblée à Christchurch. Le week end auparavant, les hommes de Todd Blackatter avaient déjà montrés quelques lacunes lors de la première journée où, en l’absence de leur leader Richie McCaw et de leur recrue phare Sonny Bill Williams, ils se sont inclinés à l’Eden Park face aux Blues.
Depuis le tremblement de terre les joueurs, surpris pendant l’entraînement, sont terriblement choqués et se retrouvent également privés de leur enceinte, l’AMI Stadium, dont la structure doit être expertisée et la pelouse complètement refaite. Leur nouveau point de chute se trouve à plus de 400km au Nord, à Nelson, où ils évolueront au Trafalgar Park, habituel antre des Tasman Makos en ITM Cup.

Leur rencontre prévue le week end dernier face aux Hurricanes a été annulée et pour leur retour à la compétition ils devront affronter des Waratahs en très grande forme. Si les Crusaders ne réussissent pas à se remettre de ce terrible coup du sort, il y a fort à parier qu’aucune autre province kiwi ne parvienne à prendre le relais, comme l’ont illustré les défaites sans saveur des Blues et des Chiefs face à des Sharks et des Brumbies pourtant affaiblis en ce début de tournoi. Je suis pessimiste à leur sujet car elles semblent avoir été victimes d’un syndrome habituellement propre au rugby français, la faible confiance accordée aux jeunes au profit de la soi disante expérience des anciens. Les départs de Tuitavake, Bateman, Wulf, Bowden, Waldrom ou Ellison vers l’Europe et le Japon n’ont été compensés que par l’arrivée de « vieux » comme Tana Umaga, Brad Mika, Tony Brown ou Mahonri Schwalger et le réservoir ne semble plus aussi dense qu’auparavant.

De l’autre côté de la mer de Tasman
Affront suprême, certains déçus ont traversé la mer de Tasman pour renforcer les franchises australiennes. Alors que le pays manque cruellement d’ouvreurs derrière Carter, Michael Harris est parti seconder Quade Cooper aux Reds. Willie Ripia et David Smith se sont eux installés à Perth pour rebâtir l’attaque de la Western Force sans compter les nombreux kiwis qui participent au lancement des Melbourne Rebels. Brumbies et Waratahs ont eux aussi pioché dans les oubliés de coachs Néo-Zélandais qui devraient bientôt s’en mordre les doigts.

Un Super 15 australien?
Les Australiens sont eux sur la pente ascendante depuis 2007 où leur Super 14 et leur Coupe du Monde furent déplorables. Avec le retour de John O’Neill aux commandes de la fédération et l’arrivée de Robbie Deans à la tête de l’équipe nationale, le style des Wallabies a profondement changé et a tout naturellement influencé ses provinces. Ces dernières années ont sonné le glas d’un jeu stéréotypé basé sur du physique à outrance au profit de plus de légèreté et d’un jeu d’attaque rapide. Certes les défenses semblent plus friables mais si l’adversaire touche moins de ballon, le risque est moindre. A être trop conservateur, les Européens ont oublié l’essentiel : jouer et se faire plaisir!

Le renouveau des Waratahs
Les Waratahs ont entamé une spectaculaire remontée depuis 2008 où ils ont toujours terminé dans les cinq premiers grâce à un recrutement intelligent (Barnes, Mitchell, Mowen ou Burgess) et en faisant surtout confiance aux jeunes (Beale, Turner, Horne voire Mumm). Ils sont cette année considérés comme les grands favoris de la compétition et n’ont pour l’instant pas déçu avec deux larges victoires bonifiées. Les Reds, touchés par des inondations démentielles et un ouragan en début d’année, ont également enclenché un redressement spectaculaire et inattendu sous la houlette d’Ewen McKenzie dès son licenciement du Stade Français, et s’affichent désormais comme un sérieux outsider pour la victoire.

Mais la surprise pourrait venir de Perth où le départ de John Mitchell remplacé par son ancien adjoint, Richard Graham, également ancien adjoint de Robbie Deans chargé des « skills » des Wallabies, a changé le type management et l’état d’esprit de la franchise. Libérés de l’omniprésence du technicien kiwi, les coéquipiers de Nathan Sharpe devraient offrir un jeu proche de celui de l’équipe nationale avec en chef d’orchestre un James O’Connor repositionné à l’ouverture ou en premier centre. Graham s’est basé sur de nombreux oubliés des autres provinces ainsi que sur des joueurs revanchards. Après être passés près de l’exploit face aux Reds à Brisbane, leur match de ce week end face aux Sharks à domicile pourrait servir de véritable mètre étalon. Ancienne place forte du rugby australien, les Brumbies semblent désormais assez loin de leur niveau passé. Leur coach Andy Friend vient d’être remercié après seulement deux journées et l’on ne sait plus trop qui commande dans cette franchise. La défaite face à des Rebels pourtant fébriles à tiré la sonnette d’alarme mais n’y avait-il pas d’autres solutions?

En 2007 deux provinces Sud-Africaines (Bulls et Sharks) s’étaient retrouvées en finale du Super 14 alors que dans le Nord deux clubs anglais (Wasps et Leicester) s’étaient affrontés en finale de H Cup, et l’on se souvient tous de l’affiche de la finale de la Coupe du Monde au Stade de France. Ce tournoi 2011 pré-mondial est donc important car il permettra de juger indirectement le niveau des trois principales nations sudistes. Et pour le moment les atouts se trouvent du côté australien.


Retrouvez deux fois par mois sur rencontresaxv.fr, la chronique d’Adrien de sudrugby.com.

3 mars 2011   Pas de commentaire

Super rugby : c’est parti !

Fraîchement renommé Super Rugby, le Super 15 débute ce vendredi avec une quinzième équipe et une nouvelle formule, coupe du monde oblige. Ce qu’il faut savoir sur la compétition avec rencontresaxv.fr.

Qui participe au Super Rugby?
Quinze équipes de trois pays différents (Nouvelle-Zélande, Australie et Afrique du sud) participent à la compétition. Ces équipes sont réparties en trois poules appelées « conférences ». Les poules sont composées des cinq équipes de chaque pays comme suit.

Conférence australienne : Brumbies, Melbourne Rebels, Waratahs, Queensland Reds, Western Force
Conférence néo-zélandaise : Auckland Blues, Waikato Chiefs, Canterbury Crusaders, Otago Highlanders, Wellington Hurricanes
Conférence sud-africaine : Bulls, Cheetahs, Lions, Sharks, Stormers

Quel est le calendrier des rencontres?
Les huit premières journée (du 18 février au 9 avril 2011) du Super rugby voient s’affronter en matchs aller-retour les équipes de chaque poule.

Ensuite (du 15 avril au 18 juin 2011), chaque équipe affrontera huit équipes des deux autres poules.
Chaque équipe disputera donc 16 matchs durant la phase de poule (du 18 février au 18 juin 2011).

Retrouvez le calendrier complet de la compétition.

Quelles sont les équipes qualifiées pour les phases finales?
Le premier de chaque conférence est qualifié pour les phases finales ainsi que les trois équipes ayant le plus de points toutes poules confondues.
Les deux « premier » ayant le plus de points sont qualifiés directement pour les demi-finales de la compétition (de la même manière qu’en Top 14).

Les quatre autres équipes s’affrontent en barrage (le 25 juin 2011) sur le modèle français :
1er ayant le moins bon nombre de points – équipe qualifiée ayant le moins bon nombre de points
Equipe qualifiée 4ème – Equipe qualifiée 5ème

Les deux qualifiés directement pour les demi-finales reçoivent (le vendredi 1er et le samedi 2 juillet 2011) les deux qualifiés via les barrages.
Les deux vainqueurs s’affrontent en finale le 9 juillet pour décrocher le trophée Super Rugby.

Qui est le tenant du titre?
Le tenant de l’ex-Super 14 est l’équipe sud-africaine des Bulls de Pretoria. Les cinq dernières éditions ont été remportées par deux équipes : les Bulls (2007, 2009 et 2010) et les Crusaders (2006 et 2008).

Quelles sont les équipes à suivre?
Les Bulls car triple vainqueur. Ils comptent dans leur rang un Fourie du Preez en pleine forme. On notera également la présence de l’indéboulonnement Victor Matfield. Côté australien, malgré une préparation chamboulée par les inondations, les Reds d’Ewen McKenzie semblent très ambitieux. Ils ont d’ailleurs largement battu en match de pré-saison les Brumbies.
La Nouvelle-Zélande compte sur les Blues et sur les Crusaders. Ces derniers ont été éliminé en demi-finale l’an passé.

Retrouvez deux fois par mois sur rencontresaxv.fr, la chronique d’Adrien de sudrugby.com. Il apportera son éclairage sur la compétition phare de l’hémisphère sud.

Ensuite, sud-africains, australiens et néo-zélandais auront les yeux rivés vers un seul et unique objectif : la coupe du monde de rugby.

15 février 2011   2 commentaires